Affiche du film "Valerian and the City of a Thousand Planets"

Valerian, faut-il le voir ?

Valérian et la Cité des mille planètes

20172 h 17 min
Résumé

Valérian et Laureline sont des agents spatio-temporels du gouvernement des territoires humains, chargés de maintenir l’ordre dans l’univers. Valérian ambitionne depuis longtemps de dépasser le stade des simples relations professionnelles qui le lient à sa partenaire. Mais sa réputation de séducteur se heurte aux valeurs un peu "traditionnelles" de Laureline qui va continuellement repousser ses avances. Sous la direction de leur Commandant, Valérian et Laureline embarquent pour une mission sur l’incroyable cité intergalactique Alpha, une mégalopole en perpétuelle expansion constituée de milliers d’espèces différentes, issues des quatre coins de l’univers. Les 17 millions d’habitants d’Alpha se sont organisés au fil du temps, unissant leurs talents, leur technologie et leurs ressources pour le bien de tous. Malheureusement, sur Alpha tout le monde ne poursuit pas les mêmes objectifs ; en réalité, des forces invisibles sont à l’œuvre et mettent notre espèce en grand danger.

Métadonnées
Réalisateur Luc Besson
Durée 2 h 17 min
Date de sortie 20 juillet 2017
Détails
Média Blu-ray
Statut
Note Très bon
Images
Aucune image importée pour ce film.
Acteurs
Avec : Dane DeHaan, Cara Delevingne, Clive Owen, Rihanna, Ethan Hawke, Herbie Hancock, Kris Wu, Rutger Hauer, John Goodman, Elizabeth Debicki, Sam Spruell, Alain Chabat, Thom Findlay, Mathieu Kassovitz, Jonas Bloquet, Sand Van Roy, Sasha Luss, Louis Leterrier, Olivier Megaton, Sam Douglas, Aymeline Valade, Diva Cam, Eric Lampaert, Alexandre Willaume-Jantzen, Gavin Drea, Réginal Kudiwu, David Michie, Marion Roussignol, Emilie Pommelet, Roman Blomme, Emilie Livingston, Alexandre Nguyen, Aurelien Gaya, Mikael Buxton, Yun Lai, Anders Heinrichsen, Tristan Robin, Yun-Ping He, James Flynn, David Clark, Ben Mauro, Jean-François Lenogue, Peter Eberst, Peter Hudson, Xavier Giannoli, Eric Rochant, Benoît Jacquot, Gérard Krawczyk, Pierre Cachia, David Saada, Hippolyte Burkhart-Uhlen, Florian Guichard, Stéphane Mir, Thierry Barthe, Pier Ewudu, Andrew Tisba, Yannick Lorté, Charly Akakpo, Clément Beauruelle, Audrey Kamp, Anthony Hornez, Julien Bleitrach, Maxime Babara Touré, Pauline Hoarau, Barbare Weber Scaff, Marilhéa Peillard, Lee Delong, Judith Brunett, Marie Barrouillet, Cindy Bruna, Sija Titko, Daphnée Kbidi, Nick Marzock, Ola Rapace, Stefan Konarske, Mahamadou Coulibaly, Julien Marlin, Yvan Lucker, Tom Hygreck, Abel Jafri, Laurent Ferraro, Jean-Robert Lombard, Leonid Glushchenko, Akim Chir, Laminé Ba, Paul Lefèvre, Guillaume Maison, Jean-Christophe Brizard, Patrick Cottet-Moine, Irene Palko, Tonio Descanvelle, Velvet D'Amour, Doug Rand, Grant Moninger, Robbie Rist, Christopher Swindel, Claire Tran, Alain Etoundi, Fayet Nsumoto, Kristina Kachinskaya, Veronika Khayla, Sissi Duparc, Noam Frost, Pauline Serreau, Philippe Rigot, Étienne Ménard, Peter Lamarque, Maximilien Seweryn, Zouheir Zerhouni, Tristan Zerbib, Elliot Jenicot, Staiv Gentis, Chloe Hollings, Aguendia Fotabong, Tania Dessources, Gaëtan Cotigny, François Bredon, Cédric Chevalme

Mon point de vue

Un film tout en spectacle, d’imageries galactiques et d’actions héroïques. C’est énorme le travail qu’il y a dernière toutes ces couleurs, ces mondes, ces personnages. C’est juste surprenant !

L’histoire, dans des mesures apocalyptiques bien évidement tient la route, les paysages sont beaux. L’humour, le second degrés sont là, sans exagération, c’est léger et il n’en fallait pas plus. Il faut appréhender un tel spectacle pour les plus vieux d’entre nous, avec une âme d’enfants. Pour ceux qu’il l’aurait définitivement perdu, passez votre chemin…

Bien sûre les valeurs du bien et du mal y sont largement symbolisées et moralisées. Les personnages sont beaux, les décors aussi, la cadences est bonne. Cependant l’émotion entre les deux héros manque d’intensité. Ceci dit, Luc Besson a réalisé un monstre de film !

On y voit un univers « Starwarisé » et « Avatarisé », notamment le vaisseau des deux héros qui a la forme du Faucon Milléniumou ou presque. Les costumes des gradés reflètent l’univers Starwars et idem pour le son des vaisseaux. Les premières créatures aux visages humains sont aussi très proches d’Avatar, mais ce serait mesquin de refouler ce film pour seule raison des similitudes graphiques.

En bref, C’est un long métrage Français énorme, exporté dans le monde entier, c’est un moment de spectacle garantie. Tous cinéphiles se doivent d’aller voir le petit dernier Besson, qui pour le rappel, a dédié ce film à son père.

Bande Annonce

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *