Débit toujours escargotique à Rochefort-Samson

En réponse à la pétition du 19 juin 2012 concernant le débit internet au quartier Les Bouchiers qui est toujours aussi catastrophique, l’ancien maire Jean-Pierre Béranger nous a invité à patienter que les pouvoirs publics amène la fibre optique dans chacune de nos maisons !

Mai 2015, toujours ce débit moyenâgeux qui ne s’arrange pas et pour preuve, ce test de débit à l’heure où je rédige ce petit billet qui dévoile 1672 kbit par seconde; j’ai l’impression d’être de retour au début des années 2000.

debit-bouchiers-rochefort-samson

Des travaux subventionnés par le syndicat inter départemental ADN ont bien eu lieu à Rochefort-Samson mais pas pour tout le monde.  Les 293 abonnés qui se trouvaient en zone blanche profitent maintenant d’une vitesse de 8 Mb/s. Les autres au-delà du village qui dépendent de Marches restent avec un débit au ras les pâquerettes. « Ceux qui étaient les mieux desservis de la commune passent donc au rang des moins bien desservis », nous répondait en 2012 l’ancien maire M. Béranger.

Rappelons que le Sénat a adopté en février 2012 le projet de loi sur l’aménagement numérique du territoire, fixant le débit minimal des FAI à 2 Mbps d’ici à 2013 et à 8 Mbps d’ici à 2015. La fibre sur tout le territoire français est prévue pour 2022 pour un montant total au passage de 20 milliards d’euros ! Le quartier des Bouchiers atteint au mieux de sa forme 2,5 à 3 Mbps quand il n’y a pas trop de trafic. Aux heures de pointe c’est moitié moins, il faut passer en salle d’attente pour prendre une vague !

Avec un tel débit descendant, consulter une vidéo est compliqué, regarder les chaînes de télé est impossible et pourtant nous payons tous les mêmes forfaits dît triple play ! Vous souhaitez acheter ou louer un film, il faudra attendre des heures pour le voir là où certains attendent en secondes ! Quand au débit montant, l’upload, c’est décourageant et pourtant de nos jours beaucoup de services de stockage de données passe par le flux montant. Pour prendre un exemple le service d’Apple, Icloud, qui permet de centraliser vos photos dans les nuages et de les descendre sur tous vos appareils de la marque nécessite un débit suffisamment conséquent pour fournir un service de qualité, de même pour Dropbox ou tout autre service de ce type.

Les alternatives à l’adsl sont connus mais onéreuses et ne sont pas fiables comme le cuivre et la fibre. Les intempéries sur une réception satellitaire engendrent des coupures franches tandis que le cuivre souffre mais vous fournit souvent un débit minimum.

Quant aux antennes 3G téléphoniques là encore, c’est problématique sur la commune, si vous captez bien, tant mieux ! Les autres débrouillez-vous, la 4G n’en parlons même pas ! Les box ADSL disposent maintenant de la technologie FEMTOCELL permettant de relier votre portable à la mini antenne 3G de votre box mais encore faut-il que le débit soit correct sous peine de hâchage des conversations et une interruption soudaine.

Aujourd’hui la France peine à équiper ses terres reculées, ces terres oubliées qu’on ne connecte plus ou mal. Les productions locales ont pourtant besoin de visibilité et ne doivent pas être mises à l’écart. Sans service qualitatif de télécommunications, comment agriculteurs, fermiers, petites entreprises peuvent entrer dans l’air moderne ? L’outillage contemporain, les machines industrielles et agricoles ont besoin, elles aussi, d’être reliées au réseau des réseaux.

Comment attirer les jeunes, souvent ultra connectés, dans ces zones blanches et grises ? Comment certaines ventes immobilières peuvent-elles trouver acquéreurs lorsqu’on dit qu’ici internet ne passe pas ou mal ou le débit est très faible ! Ou encore si, ça passe, mais sans la télé ! Comment nos enfants pourront-ils se former, s’informer, participer au web 2.0 avec un internet « escargotique » sachant qu’actuellement, nombreuses sont les structures de formations en ligne qui développent des programmes nécessitant un débit minimum pour suivre des cours par visio-conférences. Skype, Hangout, Facetime, les services d’appel vidéo ont besoin d’un minimum de bande passante pour fonctionner… Les objectifs des caméras évoluent et nous donnent des d’images d’une qualité toujours grandissante, le volume de données augmente continuellement ! Alors que les télévisions 4K, ultra haute définition, arrivent déjà dans nos salons, la fibre n’est toujours pas sortie des grandes communes.

Les habitants des Bouchiers dont je fais parti doivent apparemment prendre leur mal en patience et attendre 2022. Monsieur le maire, ce n’est pas acceptable !

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *